Depuis le retour du Maroc acté le 30 janvier 2017, tous les pays africains sont désormais membres de l’Union africaine. Cette durée de l'ensoleillement est d'ailleurs sensiblement la même que celle que l'on retrouve dans les pays tempérés océaniques, avec des valeurs s'échelonnant entre 1 700 et 2 300 h/an dans le bassin du Congo[15] et dans la forêt guinéenne de l'Ouest africain alors que les forêts qui longent immédiatement le golfe de Guinée ne reçoivent quant à elles que 1 270 à 1 650 h/an[15], ainsi Malabo, en Guinée équatoriale par 3°N de latitude, est de loin la capitale la moins ensoleillée de toute l'Afrique avec seulement 1 200 h/an. Dix pays représentent environ 80 % du total des tests effectués : l'Afrique du Sud, le Maroc, le Ghana, l'Égypte, l'Éthiopie, l'Ouganda, Maurice, le Kenya, le Nigeria et le Rwanda. En Afrique orientale, dans la « zone équatoriale sèche », le soleil brille beaucoup plus amplement que sous les mêmes basses latitudes de l'Afrique occidentale : on enregistre quasiment partout une moyenne supérieure à 2 500 h/an, et dans de vastes étendues de la Somalie, du Kenya, de la Tanzanie et de l'Éthiopie notamment, on y observe une durée dépassant la barre des 3 000 h/an, ce qui est assurément extraordinaire par de telles latitudes. Nous encourageons l’utilisation de nos cartes. La version en ligne, au format HTML5, est compatible avec tout navigateur mis à jour comme Safari, Google Chrome ou encore Internet Explorer 9. Ces dernières sont très élevées dans l'ensemble du continent, tant que l'altitude ne les corrige pas : l'isotherme annuel de 20 °C recouvre presque toute l'Afrique à l'exception des pays de l'Atlas, le Cap et la côte du sud-ouest africain[7]. Le paysage rencontré le plus fréquemment est celui de plateaux de moyenne altitude, parsemés de sommets ou de chaînes montagneuses isolées. En 2019, l'Afrique représentait environ 12% des volumes chargés dans les pays en développement et 7% des volumes déchargés. Le taux de mortalité infantile de l'Afrique subsaharienne a très fortement diminué (45 pour mille en 2019 contre 190 pour mille en 1950) , mais il reste plus élevé que la moyenne mondiale (28 pour mille) [22]. Les zones les plus montagneuses se trouvent près du creux du golfe de Guinée, avec des altitudes à 1 800 voire 2 400 mètres. Elle est reportée de plus de 1 000 km dans le nord, et se situe au sud du Sahara et passe dans le Sahel, grossièrement entre les latitudes 10° et 20°[7]. La chaleur y est partiellement corrigée par la différence de température entre le jour et la nuit. On en trouve principalement au sud du Sahel (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Ghana, Togo, Bénin, Nigeria et Tchad) ainsi qu'au Mozambique, en Zambie, au Zimbabwe et en Afrique du Sud. La terre de barre, au nord de la côte, est un plateau d’argile fertile. Il s'agit du deuxième plus grand continent après l'Asie, en surface (ou le troisième si l'on considère l'Amérique comme formée d'un seul continent et non de deux continents) et en population. Le total des ressources renouvelables en eau atteint 3 930 km3, soit moins de 9 % des ressources mondiales. Dans le centre de l'Afrique, en zone climatique équatoriale et subéquatoriale humide, la durée moyenne pendant laquelle le soleil brille est considérablement réduite par le haut degré de nébulosité ainsi que par l'atmosphère moite. Ses points extrêmes sont distants d'environ 8 000 km du nord au sud (du cap Blanc en Tunisie au cap des Aiguilles en Afrique du Sud) et de 7 400 km d'est en ouest (du Ras Hafun en Somalie à Santo Antão au Cap-Vert). Le total annuel moyen tombe le plus souvent à environ 3 600 h/an dans la périphérie de ces régions sèches, au niveau des marges septentrionales et méridionales plus humides. En amharique le pays se nomme Ītyōṗṗyā.. Capitale : Addis-Abeba. De nombreux oueds se dirigent vers le Sahara depuis le versant intérieur de l'Atlas. Les plus grandes différences climatiques d'une région à l'autre sont d'ordre pluviométrique. Les 55 membres sont répartis en cinq zones géographiques (Nord, Sud, Est, Ouest et Centre). Figures des milieux d’affaires camerounais, Louis Yinda et André Siaka sont en campagne chacun dans sa région : le Littoral et l'Ouest. La région Afrique de l’Ouest et du Centre a accompli des progrès impressionnants au cours des dernières décennies, mais il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir sur le plan de la transformation du monde rural. À l'exception du mont Cameroun (4 070 m) et de l'Atlas marocain (4 167 m), toutes les hautes montagnes d'Afrique se placent à l'est de cette ligne[3]. En 2007, ONUSIDA estimait à environ 22 millions le nombre d'Africains affectés par le virus du Sida[24]. Veuillez nous informer et en faire mention du copyright du Club. La version en ligne, au format HTML5, est compatible avec tout navigateur mis à jour comme Safari, Google Chrome ou encore Internet Explorer 9. Le centre est constitué d'un bassin circulaire occupé par le lac Tana. Au tournant des années 2000, la croissance démographique a diminué, passant de 3 % à 2,3 % sous l'effet conjugué de la baisse de la natalité et de la mortalité, le VIH n'empéchant pas une baisse forte de la mortalité ; le taux de mortalité en 2019 (8 pour mille) est inférieur à celui de l'Europe (11 pour mille) du fait de la structure par âge plus jeune de l'Afrique. Bien que les pays d’Afrique subsaharienne soient parvenus à maîtriser la propagation du coronavirus (COVID-19) et affichent des taux relativement faibles de contamination, la pandémie continue d’avoir des conséquences dévastatrices sur la population et sur l’économie, avec un déclin de la croissance à -3,3 % en 2020, confirmant la première récession pour la région en 25 ans. Les régions françaises participent au développement dans différents pays du continent, à l’image de la Nouvelle-Aquitaine qui soutient plusieurs projets au Bénin et au Sénégal. Néanmoins, même dans ces zones forestières, les jours où la durée de l'ensoleillement est totalement nulle restent paradoxalement rares car le ciel ne reste quasiment jamais couvert du matin au soir. Par la même logique, les mois secs ont naturellement tendance à être plus riches en durée de l'ensoleillement que les mois humides. Régions d'Afrique : Afrique du Nord Afrique de l'Ouest Afrique centrale Afrique de l'Est Afrique australe Voici la liste des 54 pays — au sens d' États souverains reconnus par la communauté internationale — d' Afrique , classés par ordre alphabétique ou par région continentale. Les terres agricoles sont inégalement réparties. Avec plus de 1,3 milliard d'habitants, l'Afrique est le deuxième continent le plus peuplé après l'Asie et représente 17,2 % de la population de la planète en 2020. Pour donner une idée de cette caractéristique du climat africain général, il faut savoir qu'en aucun point de l'Afrique ayant une altitude raisonnable, les températures moyennes mensuelles (maximales et minimales confondues) les plus basses ne descendent au-dessous de 10 °C ; et pour les 9/10 du continent, elles restent même supérieures à 15 °C[10]. Il est délimité au nord-ouest par le massif de l'Atlas, et séparé de la mer Méditerranée au nord-est par un plateau rocheux dont l'extrémité orientale fait place au delta du Nil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Afrique subsaharienne, hormis l'Afrique du Sud, atteint un indice synthétique de fécondité de 4,8 enfants par femme, à peu près à mi-chemin entre le maximum atteint en 1980 (6,8) et l'indice moderne de remplacement des générations (2,1). L’Éthiopie, ou république démocratique fédérale d’Éthiopie, est un pays d’Afrique orientale, situé dans la Corne de l’Afrique. À l'est comme à l'ouest du continent, les hauts plateaux sont bordés par des bandes de terre parallèles à la côte. La population africaine, estimée à 922 millions en 2005, a doublé depuis 1980, et pratiquement quintuplé depuis 1950[20]. En 2000, 35 villes dans 26 pays dépassaient le million d'habitants, et quatre en comptaient plus de cinq millions (Le Caire, Lagos, Kinshasa et Johannesburg)[25]. ». Cartograf.fr est un site d'informations sur le thème de la géographie et de la cartographie. Lorsqu'elle est accompagnée de surexploitation et de surpâturage, la déforestation appauvrit les terres en les rendant particulièrement vulnérables à l'érosion et, dans les cas extrêmes, à la désertification. Malheureusement, cette croissance n'a pas automatiquement entraîné une … Une telle croissance n'est pas allée sans poser de problèmes aux gouvernements en place, et l'accès aux services et infrastructures de base est resté faible. À l'exception de l'Afrique de l'ouest, les côtes africaines sont relativement droites et pauvres en ports naturellement profonds. Population (2018) : 109,224 millions d’habitants. Le plus marqué de ces bassins est le bassin du Congo, qui occupe une région circulaire de part et d'autre de l'équateur et qui fut probablement une mer intérieure. En moyenne, l'agriculture représente 30% de l'activité économique de la région et 60% des emplois. Environ 40 % de la population urbaine vit dans des conditions insalubres[26]. Les courants longeant la côte occidentale sont plus froids[5]. Durant des périodes de l'année bien définies, les pays situés immédiatement à proximité des déserts sont fréquemment exposés à des vents torrides, desséchants, souvent chargés de particules de sable ou de poussière. Pays/régions pris en charge par Xbox. En 2000, 22 % des décès dans le monde eurent lieu en Afrique, pour 13 % de la population[23]. Les intervenants partageront ainsi leurs expériences sur les opérations juridiques et … La région des Grands Lac alimente les deux plus longs fleuves du continent, le Nil et le Congo. Si votre pays/région n’est pas dans la liste, veuillez vérifier la liste un peu plus tard — nous étendons la couverture de nos services fréquemment et vous pourriez avoir accès à nos services dans vos pays/région sous peu. En réalité, le climat de l'Afrique est par définition d'une chaleur excessive et constante, que tempèrent seulement les pluies annuelles, les vents de mer et l'élévation du sol[8] ; les lieux les moins affectés par ces trois facteurs sont donc les plus chauds. L'accès à l'eau déclina dans un quart des pays au cours des années 1980. À la marge des déserts, les sols sont fortement acides, alcalins ou salin et largement érodés ; leur potentiel est faible[17]. Au nord et à l’ouest de la terre de barre se trouve le plateau du Bénin dont la hauteur varie entre 90 et 230 mètres de hauteur. À cause de la nature des systèmes météorologiques générateurs de pluie, le régime pluviométrique démontre un très grand caractère saisonnier[11]. Piliers de l‘intégration économique, elles sont étroitement associées aux travaux de l’Union africaine dont elles sont les pierres angulaires. Au contraire, parce que les effets anticycloniques des ceintures de hautes pressions subtropicales au nord et au sud des régions équatoriales persistent tout au long de l'année, de vastes zones de l'Afrique au nord comme au sud de l'équateur sont désertiques, près des 2/5 de la superficie du continent. Le Sahara est bordé au sud par une bande de terre aride, parcourant comme lui l'Afrique d'est en ouest en traversant huit pays: le Sahel. Sa superficie est de 30 415 873 km avec les îles, ce qui en fait la troisième mondiale si l'on compte l'Amérique comme un seul continent. La diaspora est considérée depuis 2003 comme sixième région afin d’encourager la participation des personnes d’origine africaine résidant en dehors du continent. Le littoral mesure environ 26 000 km. Ses principaux affluents, y compris le Shire, émissaire du lac Malawi, coulent le long du versant sud du massif qui traverse l'Afrique entre le 10e et le 12e parallèle sud. A travers l'Afrique, seuls huit pays ont réussi à s'améliorer dans les quatre dimensions de gouvernance répertoriées par l'indice Ibrahim Ces cartes sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région. Précisons que la moitié du pays, sa capitale Ouagadougou et ses régions frontalières sont fortement déconseillées aux voyageurs, selon la chancellerie française. Si votre pays/région n'est pas dans la liste, revérifiez quand quelque temps. Pays et régions. Elle est restée stable en Libye, en Afrique du Sud et au Gabon, mais diminue dans les autres à un rythme compris entre 1 et 6 %. Le continent africain est donc marqué par la constance et le maintien de températures élevées tout au long de l'année, à l'exception peut-être des extrémités nord et sud du continent correspondant aux climats méditerranéens, tempérés chauds avec l'existence plus ou moins marquée d'une période hivernale fraîche. Entre 1950 et 2000, l'Afrique a enregistré la plus forte croissance urbaine au monde, soit 4,4 %. La vallée du rift est parsemée de volcans, dont le Kilimandjaro (éteint), point culminant du continent à 5 889 mètres. Au niveau des marges de cette zone, elle peut s'élever jusqu'à 2 400 h/an mais de façon très localisée. Sur la côte est, les effets des moussons de l'océan Indien se font régulièrement sentir, et le sud-est est parfois victime d'ouragans. La population est jeune, avec un âge médian de 17 ans (la médiane mondiale est de 23 ans). Ils sont situés juste à l'ouest du grand rift, dont le prolongement vers le nord longe l'escarpement oriental sur sa trajectoire vers la mer Rouge. Et tous deux rêvent d'en ravir la présidence. L'Afrique, étant située presque entièrement dans la zone intertropicale aussi appelée zone torride, est le continent le plus (uniformément) chaud de la planète, que cela soit en termes de températures moyennes estivales, hivernales ou annuelles. En Afrique tropicale, entre les zones désertiques de chaque hémisphère et la zone forestière, la durée moyenne effective de l'ensoleillement varie généralement entre 2 400 h/an et 3 600 h/an dans les contrées où saison sèche et saison des pluies se partagent plus ou moins équitablement l'année. La plus grande durée moyenne de l'ensoleillement de toute l'Afrique est enregistrée dans le désert Libyque et le désert de Nubie qui forment le cœur du Sahara oriental avec des valeurs maximales culminant à près de 4 300 h/an, soit 97 à 98 % de la période diurne[13], enregistrés notamment dans la région de Wadi Halfa par 21°N de latitude, au niveau de la frontière entre l'Égypte et le Soudan[14]. Cette valeur constitue un véritable record mondial mais des valeurs similaires se rencontrent dans l'ensemble de la région environnante comme à Assouan en Égypte ou à Koufra en Libye, tous deux situés par 24°N de latitude, et il est très probable que des points locaux encore plus souvent ensoleillés s'y trouvent. Le Niger, troisième plus long fleuve africain, prend sa source à la frontière de la Sierra Leone et de la Guinée, soit proche de l'extréme ouest de l'Afrique continentale et coule vers le nord-est, à rebours du Congo. Ses côtes, peu découpées, sont longues de 26 000 km. L’AFD se place à la hauteur de l’enjeu. Parmi les fleuves se jetant dans l'océan Indien, le Zambèze est le seul à drainer une part significative du plateau intérieur. Vers l'extrême ouest, la chaîne du Fouta-Djalon donne naissance à de nombreux fleuves. On peut citer quelques exemples : les valeurs moyennes officielles enregistrées sont de 2 998 h/an à Birao en République centrafricaine par 10°N de latitude ; 3 238 h/an à Sokoto au Nigéria par 13°N de latitude ; 2 778 h/an à Lubumbashi en République démocratique du Congo par 11°S de latitude ; 3 166 h/an à Livingstone en Zambie par 17°S de latitude ; 3 039 h/an à Antsiranana à Madagascar par 12°S de latitude ; 3 144 h/an à Garissa au Kenya pas 0.5°S de latitude, soit à peu près au niveau de l'équateur ; 2 929 h/an à Wau au Soudan du Sud par 7°N de latitude[16]. L’Afrique est un continent qui couvre 6 % de la surface de la Terre et 20 % de la surface des terres émergées. Après avoir longé le lac Victoria sur chaque rive, les deux branches se rejoignent au niveau du nord du lac Malawi pour former une vallée unique. Globalement, dans toute Afrique, la durée moyenne de l'ensoleillement dépend essentiellement de la sécheresse ou de l'humidité du climat local. Elle est reliée à cette dernière à son extrémité nord-est par l'isthme de Suez, aujourd'hui traversé par le canal du même nom. Après avoir reçu l'affluence du Bahr el-Ghazal sur sa rive occidentale et le Sobat, le Nil Bleu et l'Atbara des plateaux d'Éthiopie, il creuse sa vallée fertile à travers le désert avant de se jeter dans la Méditerranée en formant un immense delta. Deux régions ont un score inférieur à 50 % : l'Afrique de l'Est (46,2 %) et l'Afrique centrale, qui a enregistré le score le plus bas, soit 38,8 %. La moyenne des précipitations sur l'ensemble de l'Afrique s'établit à 686 mm par an[11], ce qui est peu pour un continent aussi chaud (avec les effets de l'évaporation due à la chaleur).